AEROADTOUR 2017 – Test des composants du tracker

AEROADTOUR 2017 – Test des composants du tracker

Dès réception des composants, nous commençons nos premiers essais.

Le GPS.

Le composant GPS comporte une phase d’assemblage des pattes de supports. Cette tâche est assez ardue et non sans risque, car nous pouvons à tout moment surchauffer le composant. Il convient donc de choisir une panne de fer adéquate ainsi qu’un fil d’étain approprié.

Une fois l’assemblage du composant réalisé, le raccordement à l’arduino effectué et le développement d’un code de test téléversé sur celle-ci. Nous pouvons réaliser notre premier essai de géolocalisation !

Et là, chose étrange, après avoir fonctionné quelques minutes et  nous avoir fourni une position (plus que relative)  le composant ne communique plus aucune information.

Nous avons cherché à comprendre ce qui s’est passé, mais en vain. Le composant ne donnera plus jamais signe de vie.

 

Le baromètre

Pour ce composant, nul besoin de soudure, il  suffit donc de le connecter à l’arduino et de développer un petit bout de code qui permet de collecter la pression atmosphérique et la température ambiante.

Tout semble fonctionner si nous acceptons que la température soit de 60° supérieurs à celle effective ! Et pourtant la température relevée est bien en degrés et non en Fahrenheit.

Ce composant n’est donc pas fiable et choisissons de ne pas l’utiliser sur notre projet.

 

La carte SD

Comme précédemment les étapes de liaison à la carte arduino et de codage sont réalisées avant de démarrer la phase de test.

Lors de la commande de notre composant, nous sommes passés à côté de cette information importante : “Le composant n’est pas compatible avec les cartes SD haute définition (SDHD)”. Et malheureusement, ce type de carte est de nos jours difficilement trouvable sur le marché.

Nous n’avons donc pas pu tester ce composant et l’évinçons également du projet, car il procure une contrainte trop importante.

 

L’horloge

Suite aux trois échecs précédents, nous sommes un peu inquièts quant à l’utilisation de ce composant. Va-t-il répondre à nos attentes ? Mais là pas de surprise il fonctionne à merveille. Ouf !

 

L’afficheur LCD

Via sa connexion I2C, ce composant offre une facilité de connexion et d’utilisation avec la carte arduino. Rien à dire sur ce composant qui offre de belles possibilités.

 

Le bilan

Mis à part l’afficheur LCD et l’horloge, les autres composants nous ont très fortement déçus. Certes leur coût modique est attractif, mais la qualité est en rapport avec leur prix.

Finalement nous avons opté pour les composants de la marque Grove pour le LCD, le GPS et le baromètre et la marque Velleman pour l’horloge et le lecteur SD.

Les tests de ces composants étant concluants, nous pouvons alors passer à la création de notre prototype.

 

Partager cet article